Coucou, me revoili, me revoilà.

Je suis de retour, j’ai un peu deserté les blogs, pour faire rapide,

Je me suis luxé l’épaule au boulot, 2 mois d’arrêt, la j’ai repris le boulot il y a 2 semaines, la saison de vtt c’est termine le 30 aout, mais je suis prêt pour la saison de ski, j’ai même pris mon pass eskimo avant de recevoir l’offre par mail ca m’a couté 270€; avec ca j’ai accés a 5 stations de ski été comme hiver, et comme d’habitude, je compte bien en avoir pour mon argent.

Donc ca va bien, même si je vais chez le kiné, un bon montagnard comme moi qui fait du ski de rando et du vtt donc on a plein de chose a se dire, et des fois j’ai du bol, c’est sa charmante assistante qui s’occupe de moi, il n’y a pas photo, les massages de l’épaule, c’est mieux quand c’est une femme.

On a eu nos migrants, 55 pour Être précis, les pauvres vu le temps et les températures ils ne vont pas rester longtemps, enfin du moins pas trainer dans la rue ou devant les supermarches toute la jounrée et la nuit sauf le matin, quand je part au boulot ils ne sont pas la. A la montagne ce n’est pas comme dans le sud ou leurs pays, meme la journée c’est négatif. Comme pleins de village, ou on n’a pas demande l’avis des gens, je ne donnerais pas mon avis, mais quand on discute avec les gens, c’est un peu comme l’élèction américaine, il y a un énorme décalage entre ce que te raconte les journalistes, les politiques et ce que pense les vrais gens qui vivent en dehors des grandes métropoles.Je vais quand meme donner un commentaire; quand son pays est en guerre, on le défend et on se bat pour lui, nous on a eu que des jeunes hommes qui fuit la guerre, je tient quand même a rappeler que dans tout nos villages et ville de France il y a des monuments aux morts, pour se rappeler que des gens sont mort pour defendre le pays, qu’ils n’ont pas fuient ils ont fait leur devoir de citoyen, et d’ailleurs heuresement qu’en 14-18 et 39-45 les Français n’ont pas fuient le pays parceque c’était la guerre, personnellement un gars qui fuit son pays en guerre, j’appelle ca un lâche et un traitre, après que l’on quitte son pays pour des raisons économique ou parceque c’est la misère, la c’est différent, meme si je pense que l’on aide pas son pays en le fuyant et en favorisant le depart de sa force de travail, de ses médecins et de ses ingénieurs, on ne fait que favoriser un engrenage infernal tel un serpent qui se mord la queue. J’aimerais pouvoir en dire plus, mais je ne peux pas, j’ai eu quelques confidences de personnes bien placés, l’avantage des petites viles, tout finit par se savoir, je n’ose meme pas les mettrent sur mon blog, mais on se moque du monde.Petite apparté.

Il neige depuis 2 jours, c’est super, c’est blanc, les canons a neige tournent a fond.

Cette après midi, ma nouvelle voiture a été livré, une nouvelle HarpieMobile Golf7, comme je l’ai déjà dit, pour mes skis comme pour mes voitures, j’achète Allemand.

Quelques nouvelles vite fait bisous a toutes, a bientôt.

 

C’est doux, c’est chaud, c’est bon.

Enfin les beaux jours commencent a revenir, déjà que j’ai fais péter le lundi aprés midi,

Il faut que je dépense mon energie, cet après midi pas besoin,

Même circuit que d’d’habitude entre 25 et 29 kilomètres selon les détours,

Une chaleur a crever, ca doit etre le manque d’habitude, le macadam n’etait pas fondu,

Il collait a peine sur le pneu, donc niveau chaleur ce n’est pas encore ça,

Le plus chaud reste a venir,

Petit detour au lac de La Norma, c’est bon , un rayon de soleil et on est envahi par les gamins, je n’aime pas les enfants, a part ceux de ma famille bien sur et des gens que j’aime bien,

J’avais oublié qu’on etais mercredi après midi, il y avait les mamans, mais les papas aussi,

DSCN0234

Ceux qui suivent vont reconnaitrent le bas de la station avec le télécabine, ca change sans la neige, au lieu d’etre blanc, c’est vert, vu ce qu’il a plu aussi, c’est le minimum,

Elles sont bien rangés les cabines, vivement le 2 juillet que ca ouvre, qu’on puisse débarouler les prés, avec moi, il y a toujours de l’action,

Tempête de ciel bleu, il y a du cumulus, qui indique les sommet des thermiques,

DSCN0236

Toujours le bas, mais avec un quart de tour,

DSCN0237

C’est la sortie de la station, je vais aller en face, il y a déjà pas mal de touriste, c’st impressionnant, en plus ca ne doit pas etre cher les locations, ils ont raison d’en profiter,

DSCN0239

La fameuse cascade Saint Benoit, arrêt technique pour remplir la gourde ( le bidon d’eau, pas une nana), un petit saut sous le brumisateur géant de 80 mètres de haut, on peut même y aller sans descendre du VTT, vive l’eau qui rend propre et qui Rambo,

Du monde sans plus, même pas un pote qui fais des merguez ou du drone ou qui est venu en VTT, dommage, la prochaine fois peut être,

Une bonne merguez, des bonnes chips, un bon coca zéro ( jen e bois toujours pas d’alcool, ne désespérez pas un jour peut être que je m’y mettrais), a défaut de tous ça, une bonne clope me comblera,

DSCN0238

Direction le fort Victor Emmanuel la bas, de la rigolade,

DSCN0240

Et au milieu coule une rivière, L’Arc…

DSCN0241

Non, je ne souris toujours pas sur les photos, je laisse ça aux femmes et aux enfants,

La dernière fois que j’ai souris sur une photo, c’était pour le mariage de ma petite sœur, ma mère avait hurlée,

Sans trop rentré dans les détails, j’avais commencé a draguer une de ses amies, qui avait l’air assez open, sinon c’etais moi le plus bourré avec mon oncle Paul ancien boxeur et docker, enfin je ne peux pas vous dire si c’était un super mariage, je ne me rappelle pas de tout, c’est dommage pour une fois que je bois de l’alcool… Et ma dernière cuite avant celle la, c’etait pour l’euro 2000, finale France Italie, quand on habite a la frontière et que la plupart de ses amis et des gens que l’on connaît sont Italiens ou d’origine Italienne, ce n’est pas la même chose que dans le Limousin ou la Picardie, par contre, je ne sais pas si ca existe encore avec la fusion des régions,

DSCN0242

C’est tout pour ce soir, bisous a toutes.

 

Il va pleuvoir, même pas peur.

il fait a moitié beau, ciel bleu et petit cumulus d’un coté, ciel couvert de stratus pluvieux a l’opposé, moi au milieu,

Je ne craint pas la pluie, mon VTT non plus, un blouson coupe vent etanche dans le sac go, go, go,

Première escale au rocher d’escalade de Villarondin sur l’aire de pique-nique, attention les grosses table ne sont pas fixées et bascule assez facilement, le mieux c’est de s’assoir sur la table et non pas sur les bancs et en plus c’est très élégant et decontracté avec une clope au bec, il faut aller en face ou il y a les Chalets, au petit lac,

DSCN0212

DSCN0213

Ca c’est la piscine a coté du petit lac, la pluie gagne du terrain, je rencontre des gens que je connais, c’est sympa, je ne vais pas y passer la journée non plus, même si il ya plus de monde qu’hier,

DSCN0214

C’est fini la fête des jeunes, ils ont laissés la scene de concert, ils sont marrants ces jeunes,

Ils ont bien nettoyés et meme plus d’odeur de merguez,

DSCN0215

Les lunettes de soleil, pourquoi pas,

Il es temps de rentrer, il commence a goutter,

DSCN0216

Un peu de poésie:

Une bonne rincée,

Dans les chemins,

Ca fait du bien,

ca nettoie le VTT,

Retour a la casba, une bonne douche, un bon café, et un article sur WP,

The end.

Sur une idée de : Harpie Féroce,

Scénario: Harpie Féroce,

Realisateur: Harpie Féroce,

Photographe: Harpie Féroce,

Modèle: Harpie Féroce,

 

Tout va bien, je suis toujours vivant et en bonne santé.

Après quelques mois, sans rien, je vais bien, tout va bien, et tout va continuer a aller bien,

Sauf imprévu bien sur, mais il n ‘y a pas de raison,

Merci de vous inquiéter, les beaux jours sont enfin de retour,

Trops d’animations, ca tue l’animation, il faut faire des choix,

Journée mondiale du tricot, brocante de la croix rouge, fete des jeunes Borgiates a la Norma, journée des pompiers avec fanfare et visite des locaux,

On va deja commencer par allez voir la fete des jeunes, ils font des trucs de jeunes, ils picolent, ils font des merguez, des feux d’artifice, moi je prefere le calme du lac de la Norma,

c’est tout comme l’année dernière, tout a l’air d’être a la même place, le lac est plein, comme les jeunes ce soir, pour une fois qu’il fait beau, il faut en profiter ca fait du bien,

Un petit saut a la cascade Saint Benoit,DSCN0207

Je n’y suis pas encore, mais j’ai deja traversée la vallée et changer de versant, il reste encore un peu de neige,

DSCN0209

DSCN0208

La cascade est toujours la,

DSCN0210

Les forts aussi, tout est en place et en parfait état de marche, c’est rassurant quelque part,

Voila juste un petit coucou pour donner des nouvelles, je pense a vous,

Un peu plus de 25km au compteur du vélo, ce soir croque monsieur pour le repas, et feux d’artifice vers 22h avec les jeunes,

Sur ce, bisoux a toutes.

Je reviendrais prochainement pour ecrire mes bêtises, mais la cet après, je n’ai pas rencontré de gens bizzares ou des abrutis, que des gens sympa.

Les Olmèques mangent des pastèques.

Je suis de retour dans la province de Vera Cruz. Je continue mon exploration du site de Palenque, un des plus beaux sites Mayas que j’ai pu contempler de toute ma vie. La joie se lit sur mon visage d’être de retour dans cette jungle luxuriante, avec cette végétation qui s’élance depuis les racines des arbres jusqu’au ciel vert et touffu de la canopée, qui nous empêchent de percevoir le ciel bleu. Cette canopée donnant l’impression qu’un plafond végétal impénétrable nous écrasent et nous oppressent de par sa masse et sa vie , comme suspendu entre ciel et terre, telle une cathédrale immense dont nous ne pourrions voir les plafonds et les murs. Une humidité suintante entre deux orages tropicaux, une vie grouillante au sol, sous terre, et dans les arbres, que l’on peut percevoir et sentir, des cris d’animaux semblant provenir de tous côtés en permanence, sans que nous réussissions a les apercevoirent, dans le meilleur des cas juste un bruissement de feuilles et des branches qui s’agitent, tous cela créant une atmosphère angoissante, puisque mon horizon se limite à quelques mètres. Un sentimentde peur et d’éxcitation intense m’envahit en permanence, un peu comme une ivresse a chaque inspiration.

Quand soudain une tête gigantesque surgit devant moi. Elle mesure trois mètres de haut, taillée dans une roche qui doit être du basalte d’après un premier examen. Je continue d’avancée dans cette jungle impénétrable et mystérieuse, sous le choc et la joie de ma découverte, peut être suis je la première personne a voir cette tête géante posée a même le sol depuis plusieurs siècles.

Brutalement, je me retrouve hors de la forêt, sur une colline avec un chemin qui serpentent jusqu’à ses pieds. Un panorama enchanteur en total contraste avec la jungle que je viens de traversée, me coupe le souffle, me laisse pantelante et je me retrouve eblouie par ce soleil brûlant et éblouissant que je n’avais pas vu depuis des heures, dont la présence m’était même sortie de la tête, sa chaleur et son rayonnement me firent comme un retour a la réalité, passez de l’ombre et du vert dominant de la forêt tropicale me demandèrent un temps d’adaptation et me rendant aveugle et insensible le temps de quelques minutes, un ciel bleu profond,.des collines verdoyantes cultivées entièrement en térrasse, leurs conférant une apparence de patchworks colorées et rayées. Entre ces collines, au bas, une ville, immense et tentaculaire s’étendant dans toutes les directions, avec des maisons en constructions basses, des artères principales se déployant en lignes droites et se recoupants, bordées de temples, de pyramides a degrés et de diverses bâtiments dont la siginification m’est inconnue. Je presse le pas, malgré le poids de mon sac a dos et de mon équipement, pour dévaler la colline en suivant ce chemin parfaitement entrenu sur lequel je ne croise personne a mon grand étonnement. je n’ai qu’une hâte, pénétrée dans cette ville et rencontrée ces habitants,une question m’envahit au fur et à mesure que je me rapproche, quelle est cette ville qui n’est indiquée sur aucune carte, je me demande même si je ne suis pas remontée dans le temps, je distingue des autochtones habillés en costumes d’époques au couleurs chatoyantes, mais ou suis je, quand suis je? Est ce là une fête Maya avec une reconstitutions d’époque? Une personne s’approche de moi en costume de ce que j’imagine être l’habit cérémoniel d’un grand prêtre. Il n’a pas l’air étonné de me voir. Je lui demande ou je suis, si c’est bien le site maya de Palenque?

Etrangement il me répond dans une langue inconnue, mais que je comprends parfaitement, il me répond poliment qu’il n’a jamais entendu parlé des Mayas. Il se présente a moi comme étant le grand prêtre de Palenque, capitale de l’invincible peuple Olmèque, et que ce jour, est le jour de la grande cérémonie, de nouvelles têtes géantes de leurs divinités et de leur roi vont êtres consacrés, et que je dois quittée les limites de la cité avant le coucher du soleil. Je comprend et je respecte les us et coutumes des cultures indigénes, je ne suis que tolérée ici. Un dernier regard sur cette flamboyante cité, ses habitants, son architecture, ses odeurs et je remonte la colline sans pouvoir m’empechée de me retournée et contemplée a nouveau cet endroit surprenant et magique pour mes yeux d’européennes.

– Cloé… Cloé…Quoi… Quoi??

-Excuse moi, je me suis assoupie, surement les médocs, on arrive bientôt en France?

– Oui, l’avion va se poser dans trente minutes, l’ambulance doit déjà être a l’aéroport a t’attendre, quel dommage cet accident de scooter, a peine arrivée, on reviendra l’année prochaine a Mexico.

Je regarde par le hublot, en pensant que tout a une fin, quel dommage que la vie ne soit pas un songe…

Journal de voyage de Cloé.

Encore du ski…

Je n’en ai jamais marre du ski,

Avant dernier week end pour moi et après ca ferme le 08/04,

C’est pour vous, moi j’en ferais tous les weeks ends de l’année du ski,

Ma montagne je l’aime, j’ai essayé ailleurs, il n’a que chez moi que je suis bien,

Moins de mots, plus d’actions, telle est ma devise,

En tous cas je suis très content de ma caméra, je peux dire que j’en ai eu pour mon argent,

Vidéo de samedi, il fait beau, il fait chaud, pour la montagne bien sur, on ski toujours avec l’anorak fermé, a part les dingos ça c’est certains,

Bonne neige, jusque vers 14h30, sur le haut ça va, toujours pas vu de caillou sur la piste,

Très bonne saison, même si la neige n’est venue que mi janvier.

Bonne fête de Pâques a tous, comme je suis a la frontière italienne, je vais peut voir passer quelques cloches qui se rendent a Rome par le tunnel du Fréjus.

Il faut en profité, c’est bientôt fini.

Je n’en ai jamais assez du ski, encore une vidéo,

Rassurez vous, ca ferme lez vendredi 08/04, après je vais passez a autre chose,

Samedi le soleil, le dimanche non, ca change,

Même si c’est super ici, ce n’est pas le paradis, c’est la montagne,

Grosse couverture nuageuse , comme ça on ski a l’ombre,

Plus la fin de saison approche te plus ca va vite, bientôt la barre des 100 km/h,

Moins il y a de monde et plus on peut aller vite, en toute sécurité,

Surement quand j’arreterais de faire ma feignasse et que je me mettrai en recherche de vitesse,

Pas sur, je suis trop vieux pour ces conneries, je prefére skier haut et en avant,

Il y a de l’action sur cette vidéo, un accident a 5m30s, le crétin arreté derrière la bosse qu’on ne voit pas à 11m10s, comme hier la rigolade, un surfeur arreté sur la piste, tellement je lui suis passé prés et vite, il a mit ses bras en croix devant son visage en poussant un cri, ils sont marrant ces jeunes, ils n’ont qu’a aller dans le snow park, que je traverse sur la vidéo, ou sur la piste Gulli, je ferais peut etre une vidéo dessus, c’est un peu comme un parcours d’obstacle, chelou, le truc,

Pas évident de faire comprendre aux gens les règles élémentaires de sécurité, on ne s’arrete pas derrière une bosse, ni au milieux de la piste, même si le skieur amont est prioritaire, c’est comme sur la route, on est pas tous seul sur la piste, il y a des gens qui vont plus vite que vous, non on ne fait pas ce que l’on veut, la piste n’est pas a vous,

On est pas chez sa mémé,

Adieu.